Brève – politique salariale : les retours de la direction

Suite à l’action intersyndicale pour la politique salariale, aux remarques et revendications des syndicats…

 

Le 9 juin au matin, la direction est revenue vers les organisations syndicales avec des propositions modifiées dont :

 

  • Intégration d’objectifs de promotions de femmes (25% de promotion de femmes)
  • Intégration de règles liées à la parité concernant les mesures salariales individuelles
  • Intégration & révision des propositions de mesures à caractère collectif pour 2017 :
  • Mesure pour les non augmenté·e·s révisée comme suit avec 2 options :
    • Option 1 : non augmenté·e·s depuis 4 ans avec des salaires annuels théoriques < 56 k€: 1% d’augmentation ; population touchée 1000 personnes
    • Option 2 : non augmenté·e·s depuis 3 ans avec salaires annuels théoriques < 44k€ : 1% d’augmentation ; population touchée 1160 personnes
  • Nouvelle mesure collective :
    • Pour tou·te·s les salarié·e·s avec rémunération annuelle théorique < 35 k€ : 1% d’augmentation ; population touchée 2470 personnes
    • Cette mesure n’étant pas cumulative avec une autre mesure

 

Au vu de ces dernières propositions qu’elle juge plus qu’insatisfaisantes, l’intersyndicale a demandé à la direction l’ajournement au 23 juin de la réunion de signature de plusieurs accords, notamment ceux portant sur les moyens IRP, la création de l’Unité Économique et Sociale regroupant les sociétés de la GBU France et la définition de la nouvelle architecture sociale. Cette réunion était initialement prévue le 09 juin après-midi. Ces accords tellement attendus par la direction devraient améliorer les moyens et la qualité du dialogue social au sein de la GBU France. Pourtant, l’attitude de la direction dans la négociation sur les salaires est à l’opposé de cet esprit d’amélioration !

 

Afin de permettre à chaque syndicat de présenter ses propositions sur différentes négociations en cours et qui peinent à aboutir, dont celle sur les salaires, une réunion avec la direction est prévue le 16 juin.

 

La CFDT, avant tout soucieuse de l’intérêt des salariés, n’apposera pas sa signature sans garanties réelles et pérennes.

 

Pour rester connecté·e et informé·e : téléchargez dès à présent la version B de notre Appli Mobile via  http://CFDTATOS1.MOBAPP.AT  (fonctionne sur tous les smartphones). Nous testerons ensemble cette première version pendant 1 mois, n’hésitez pas à nous transmettre vos remarques, commentaires et suggestions d’amélioration ! Merci !

facilisis Lorem eleifend consequat. felis fringilla leo tempus ante. risus. ultricies Curabitur
Atos CFDT

GRATUIT
VOIR