Projet d’externalisation des activités de maintenance

LA MAINTENANCE DURCIT LE TON

La quasi-totalité des salariés de la maintenance de la société Bull du Groupe Atos sont en grève depuis lundi pour exiger le retrait définitif du projet d’externalisation des activités de maintenance.
Cette grève est, depuis, reconduite chaque jour à l’unanimité, par les salariés réunis en assemblée générale, dans l’attente d’une réponse claire de la direction du groupe.
Cette même direction tente, parallèlement, de convaincre les salariés que « ce n’est qu’une étude », organise des réunions d’équipe pour rassurer et expliquer son « étude » mais ne répond pas à la revendication des salariés qui n’est pas d’avoir des explications sur le projet mais que celui-ci soit purement et simplement abandonné, et ce, de manière définitive !

C’est pourquoi vos collègues de l’activité maintenance ont décidé, lors de leur assemblée d’aujourd’hui, de se rassembler ce vendredi à Bezons et demandent à ce qu’une délégation soit reçue par la direction générale du groupe, accompagnée de l’intersyndicale.

Par conséquent, voici le programme de ce vendredi 24 novembre :
– 11H30 : rassemblement dans la cour du site
– 13H00 : prises de parole
– 14H00 : rendez-vous avec la direction
– Compte rendu du RDV aux salariés

Après les délocalisations des tâches « à faible valeur ajoutée », le Groupe Atos veut externaliser l’activité qui dégage le plus gros taux de marge en France parce qu’elle ne fait pas partie du plan Ambition 2019 !…
Alors non, les salariés de l’activité maintenance refusent d’être externalisés !

L’intersyndicale, bien sûr, les soutient totalement dans cette démarche et invite tous les salariés du groupe à venir témoigner de leur solidarité vendredi à partir de 11H30 dans la cour de Bezons.

 

 

vulputate, Praesent fringilla mi, ut mattis felis venenatis id ipsum et,
Atos CFDT

GRATUIT
VOIR