retour des différentes mobilisations des sites et revue de presse

Mobilisation du 05/06

http://www.nicematin.com/greve-mouvements-sociaux/les-salaries-datos-mecontents-veulent-etre-augmentes-235849

https://www.ladepeche.fr/article/2018/06/05/2811464-deux-gros-sous-traitants-d-airbus-en-greve.html

https://www.sudouest.fr/2018/06/05/pessac-une-centaine-de-salaries-d-atos-en-greve-ce-mardi-apres-midi-5118249-3034.php

Aix : 140 salariés en AG à 11h15 avec une prise de parole des différentes OS, puis un BBQ géant sur la terrasse et 150 repas servis. Pas de grève.

 

 

Une cinquantaine de salariés de l’entreprise Atos – dont le Pdg est Thierry Breton – manifeste ce mardi midi à Sophia Antipolis.

Les salariés mécontents sont partis de leur entreprise et ont défilé quelques centaines de mètres jusqu’à la place Mejane à Valbonne. Où ils ont alerté l’opinion publique en distribuant notamment des tracts.

Un mouvement national pour ces employés qui reprochent à leurs dirigeants de ne pas augmenter leur salaire. “Les actionnaires les couilles en or et les salariés des nouilles encore”, “Les salariés en ont marre” lancent les représentants des syndicats au micro.

Apres le défilé, les salariés ont rejoint leur entreprise pour une après-midi de grève.

 

 

 

Ils réclament une augmentation de salaire que leur refuse la direction du géant de la maintenance informatique. Le mouvement, national, est mené par une intersyndicale 

Près d’une centaine de salariés du site pessacais d’Atos, mastodonte de la maintenance et du service informatique, dirigé par l’ancien ministre de l’Economie Thierry Breton, ont cessé le travail ce mardi après-midi.

Le contingent s’est réuni devant l’un des bâtiments du parc technologique d’Europarc.

Un mouvement national

Le mouvement national simultané est mené par l’intersyndicale (FO, CFE CGC, CFTC, Specis UNSA). Il réclame une augmentation générale de salaire, dit de “rattrapage” de 1500 euros par an par salarié, que compléterait une revalorisation au mérite. Une revendication à laquelle reste sourde jusque-là la direction.

 

 

 

Article Presse Océan, Nantes du 06/06/2018

Cergy : A Cergy, débrayage. La totalité des collègues du site à accepter d’afficher son désaccord avec la politique salariale de la direction.

Toulouse : Bonne Mobilisation sur Toulouse hier avec une centaine de salariés et une bonne cohésion entre OS, nous avons chanté tous en cœur…

Mobilisation du 24/05

  • Bezons : café intersyndical, débrayage et rassemblement à l’Ag des actionnaires, plusieurs prises de parole et multiplex vers le site de Grenoble.

Article du Parisien

  • Sophia : toutes entités confondues, 80 personnes sur 221 présentes sur site ce jour pour débrayage 13 :00 – 14 :00.

Article du Nice Matin

  • Toulouse : débrayage de 10h à 11h, une centaine de salariés (+/- 20%) se sont rassemblés en AG. Point d’information des salariés et potentiel pour aller au-delà des 20% puisque nombre de salariés n’ont pas été avertis assez tôt…
  • Orléans : Sur 70 salariés présents sur le site, 35 ont assisté à l’A.G soit un taux de participation exceptionnel et encourageant pour Orleans.
  • Cergy : 22 personnes sur 25 présentes sur le site on participer au débrayage de 11 à 12.
  • Nantes toutes entités confondues 40 salariés sur 200 environ présents sur le site pour un débrayage de 11h00 à 12h00.
  • Angers, nous étions 50 salariés (sur 220) au débrayage de 10h30 à 11h30.
  • Grenoble : 85 personnes (30% de l’effectif du jour) présentes entre 13h30 et 14h45. Café offert et une conf-call établie (image et son) avec le hall de Bezons pour motiver de part et d’autres en voyant ses collègues mobilisés.
  • Echirolles : Débrayage de 14h à 15h. Environ 60 personnes se sont rassemblées vers les escaliers de l’accueil. Ils ont dialogué quelques instants avec le chef d’établissement et la RH.
  • Saint Ouen : 10H30 à 11H30 environ 40 salariés ont débrayé sachant qu’il y’avait peu de présents sur le site (environ 60) à cause des grèves et du télétravail. Donc pas loin de 60% de mobilisation.
  • Lyon débrayage de 68 salariés sur 110 environ présents sur site d’après le décompte au tractage le matin.
  • Trélazé : 46 salariés présent au débrayage de 14h00 à 15h00 sur environ 120 personnes présentes sur site.
  • Les Clayes : Une centaine de salariés se sont réunis en assemblée générale dans le hall d’accueil.
  • Seclin : débrayage de 13h30 à 14h30.
  •  Aix Horizon : environ 150 personnes (sur 300 présentes en moyenne)

 

 

 

Donec neque. eget elit. Lorem ut libero
Atos CFDT

GRATUIT
VOIR