Actualité sociale et économique UES Atos France – Novembre 2019

Votre newsletter en pdf : télécharger

L’Edito : Laurent Berger à Bezons : Pourquoi choisir la CFDT

Dernière minute : la CFDT a été choisie à plus de 80% comme 1er Syndicat chez NSC ! Nos EX collègues externalisés, que nous avons accompagnés tout au long de l’opération en intersyndicale, en nous mobilisant, en négociant des accords qui préservent au mieux leur droits, ont de nouveau fait confiance à la CFDT ! Nous les en remercions !

Le 5 Novembre 2019 de 12h30 à 14h00 à Atos Bezons vous pourrez venir échanger avec Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT et président de la confédération européenne des syndicats, sur les thèmes d’actualité sociale et syndicale chez Atos, en France, en Europe, dans le monde … Vous pourrez en savoir plus sur, entre autres, le pacte du pouvoir vivre, la responsabilité sociale des entreprises, la réforme des retraites, le projet de transformation sociale, le syndicalisme européen, l’Europe et les travailleurs …Tout cela autour d’un café partagé. Vous pourrez également récupérer votre Cache Camera, si vous ne l’avez pas encore eu, auprès de nos équipes sur un stand dédié.
« Être syndicaliste, c’est prendre les gens comme ils sont, là où ils en sont et leur montrer que l’engagement collectif, que le syndicalisme ont une utilité. … Le choix collectif doit l’emporter sur le besoin individuel : la société évolue, le numérique et l’intelligence artificielle transforment les modes de travail, souvent au détriment de l’humain. Solidarité, démocratie et liberté sont plus que jamais essentielles. Pour le progrès social, pour une meilleure répartition des richesses et de meilleures conditions de travail, il faut s’engager … » Voir l’affiche complète

 

Atos Game of Thrones, Winter is coming !

Le Royaume de WestATOS est vaste, il s’étend sur toute la métropole en plus d’englober les îles de Fer, la Martinique, la Guadeloupe et la Réunion. Les 34 couronnes qui le composent sont peuplées de salariés ardemment attachés à leurs droits péniblement acquis au fil des siècles.
Cependant, de par sa grandeur et ses richesses, WestATOS attire de nombreuses convoitises. Aujourd’hui, la menace d’un long et glacial hiver pèse sur les droits des salariés et leurs conditions de travail. La garde de nuit CFDT a depuis toujours tenu vaillamment le grand mur, seul rempart face aux marcheurs blancs, qui tentent de bafouer les droits à WestATOS.

Ce message est un appel à nos collègues des différentes contrées. Nous avons besoin de vous pour grossir nos rangs. Il est temps d’unifier nos sites à travers tout WestATOS tant la menace qui nous guette est proche.
REJOIGNEZ-NOUS, C’EST ENSEMBLE QUE NOUS VAINCRONS. 😊
Pour voir la vidéo et retrouver votre site, cliquez sur l’image ou suivez le lien : Atos GOT

 

 

Ils ont choisi la CFDT, nous sommes fiers de les accueillir !

Des équipes syndicales ATOS entières rejoignent la CFDT à Bezons (Support Fonctions qui rejoint le CSE ABT), à Aix en Provence (Solutions), à Orléans (Infrastructures), à Lyon (ABT). Ce sont d’anciens élus reconnus pour leur travail et leur abnégation, soucieux de l’intérêt des salariés et de l’entreprise, parmi eux le secrétaire du CCE (comité central d’entreprise) Jérôme Loriot, la secrétaire et la trésorière du CE AMF, Isabelle-Blanche Belzanne et Encarnita Alemany-Chevalier, la présidente de la commission économique du CCE et référente harcèlement,  Malika Chabani et bien d’autres … . Ils ont choisi de travailler et militer désormais avec nous, nous en sommes fiers. Ils se sont adressés aux salariés de leurs périmètres pour expliquer leur démarche. Quelques extraits ci-dessous :

« Rejointe par des acteurs reconnus pour leur engagement, la CFDT a constitué une équipe solide sur Olivet. Pour représenter nos intérêts il est crucial que nos spécificités locales soient prises en compte et défendues. »

« Nous avons compris durant cette période de négociations que nous devions aller chercher le poids nécessaire dans une organisation syndicale forte, reconnue, capable de peser sur les choix d’Atos pour continuer de faire reconnaître votre travail et anticiper les futurs projets de réorganisation, externalisation, etc… »

« Nous avons constitué une équipe locale solide qui a démontré ses capacités à construire un dialogue social tout en étant un interlocuteur crédible au sein de notre entreprise. L’enjeu de demain c’est d’avoir les moyens de continuer à défendre nos droits, c’est de faire entendre nos revendications et spécificités. Nous avons besoin de l’appui d’un syndicat fort, capable de peser sur les décisions de l’entreprise.»
Lire la lettre Conseil Solutions .
Lire la lettre infrastructures.
Lire la lettre AMF ABT & FS.

 

Le Projet CFDT : un état d’esprit, une équipe et des actes pour l’accompagner !

Partager la gouvernance pour incarner le choix des salariés, travailler en commun, partager les responsabilités et chercher les compromis gagnant / gagnant dans les instances représentatives du personnel. Définir toujours un socle commun lors des négociations et s’en tenir face à la direction, faire preuve de maturité syndicale et militante vis-à-vis des autres organisations syndicales mais également vis-à-vis de la direction, avec comme seul objectif l’intérêt des salariés. Voilà ce à quoi s’est engagée la CFDT au cours de la mandature précédente et ce à quoi elle s’engage de nouveau à l’aube de ces élections !
Oui nous pouvons ensemble réussir des miracles ! La négociation CSE incarne l’aboutissement d’une intersyndicale qui a bien fonctionné et tenu jusqu’au bout. En effet nous avons obtenu des moyens et un volume de sièges plus important que le minimum légal, et pour les représentants de proximité, nous avons carrément 4 fois plus de sièges que CAPGEMINI dont l’intersyndicale n’a pas fait long feu ! Seul le résultat de la négo CSE, même s’il est vrai qu’il sert avant tout les salariés, reste un acquis pour les organisations syndicales ! Quand est ce que ces organisations syndicales vont mettre de côté les guéguerres de chapelle ainsi que leur dogmatisme pour s’unir et tenir bon ensemble pour « juste » l’intérêt des salariés ? La CFDT ne cesse d’appeler à cela, elle fera tout pour que cela advienne !
La CFDT dit ce qu’elle fait, ce à quoi elle aspire et ne répondra pas aux attaques calomnieuses qui, comme nous le savons, caractérisent les périodes électorales. Elle laisse les salariés juger et faire leur choix. Il est indéniable que ces agissements détériorent l’image et la crédibilité de tous les syndicats. La CFDT ne perdra pas une once de son énergie à alimenter un gouffre sans fond ! Il y a tellement de choses constructives à faire, à faire ensemble, nous préférons y croire et nous y atteler 😊

 

Hiérarchie des normes et accords d’entreprise chez Atos, la vigilance est de mise

Un accord doit être signé par un ou plusieurs syndicats représentant plus de 50% des salariés. En votant au premier tour des élections professionnelles, vous décidez qui pourra négocier pour vous et ce sera pour 4 longues années. Si vous n’êtes pas satisfaits, vous pourrez y remédier en choisissant un autre syndicat mais dans 4 ans, d’ici là des situations dangereuses, pour les salariés, pourraient se produire. En effet avec la hiérarchie des normes un accord d’entreprise est prépondérant par rapport à votre convention collective et votre contrat de travail. Ce n’est plus comme avant où la mesure la plus favorable au salarié lui est appliquée en dernier ressort ! S’il refuse de se voir appliquer une mesure comprise dans un accord en vigueur, l’employeur pourra le licencier et le salarié bénéficiera des mesures prévues pour un licenciement économique. C’est pourquoi la vigilance est de mise lors des négos et des signatures et du vote 😊 Les syndicats doivent plus que jamais se montrer responsables et garder en vue l’intérêt unique des salariés.
S’il fallait un argument pour démontrer la responsabilité de la CFDT ce serait le cas de l’accord mutuelle. La CFDT était seule signataire sur le périmètre Bull et sur Atos legacy, la CFDT et l’UNSA ont signé cet accord. Pourtant le constat est là ! C’est un bel accord, obtenu après plusieurs mois de négo vu la multitude des régimes au sein du groupe à l’époque. C’est un accord qu’on a même réussi à améliorer en raison des économies faites et les dépassements d’honoraires sont désormais pris en charge. La meilleure preuve est que d’autres syndicats qui ont décrié notre signature ont fini par le signer quelques années plus tard … Si la CFDT n’avait pas signé cet accord, la direction, contrainte par la loi à mettre en place une mutuelle, l’aurait donc fait par note unilatérale, nous vous laissons imaginer ce qu’auraient pu être les garanties … minimales !
S’il fallait une seule preuve sur le fait que nous ne prendrons pas de décision sans vous soumettre les propositions, c’est notre capacité à faire des sondages (tablettes, Web, appli…) et à mettre les moyens pour les réaliser comme nous l’avions fait pour l’accord « temps de travail ». Nous avons respecté les résultats de l’enquête en le signant. Encore une fois, les syndicats qui avaient décrié notre signature ont demandé à la direction, lorsqu’elle a dénoncé la partie « surtemps de trajet », de l’appliquer formellement pendant les 15 mois règlementaires. N’est-ce pas la preuve que cet accord était bon pour les salariés ? Aujourd’hui, alors que nous sommes en justice et dans un bras de fer ensemble contre la direction, certains syndicats qui ont refusé et décrié l’accord de 2016 s’apprêteraient à se précipiter à signer un accord moins disant, la veille d’une élection, afin de faire valoir les anciennes représentativités et arrêter l’action en justice ! Nous les avons interpellés et continuons à le faire, comme nous l’avions fait pour « l’épisode de l’intéressement » qu’ils doivent sérieusement méditer, qui au demeurant est passé sous silence par les signataires, aucun tract, aucune com ! Encore une fois nous le rappelons, l’union fait la force, nous pouvons y arriver ensemble ; si nous l’avons fait pour les CSE, nous pouvons le faire pour toutes les négos ! La date limite de signature a donc été reportée au 14 novembre 2019. Lire le point sur les négos actuelles.

 

La gestion des futurs CSE et des ASC, tels que la CFDT les envisage 

Déjà pour planter le décor, la gestion des futurs CSE et des ASC, la CFDT l’envisage avec tous les syndicats qui auront été choisis par les salariés, dans un seul objectif : servir ces mêmes salariés. Nous refusons d’écarter de la gouvernance et de la gestion des activités des instances un syndicat quel que soit le prétexte. Les salariés ont choisi de lui faire confiance, c’est eux qui décident ! Rappelez-vous, notre communication post élection en 2017 lorsque vous nous avez confirmé à la place de principal acteur social au sein du groupe, nous avons alors pris cette responsabilité d’impulser et de réussir le dialogue social dans l’entreprise. Nous avons sans cesse appelé à la convergence intersyndicale et le travail en bonne intelligence que nous savons qui vous sont chers. Nous en ferons notre cheval de bataille pour la prochaine mandature.
Nous croyons fermement en la solidarité, et le CSE est une instance où elle doit s’exprimer encore plus, sans léser personne, car tous les salariés ont droit aux activités sociale et culturelles comme à la défense de leur droits et leurs conditions de travail. Une réflexion est à mener ensemble pour trouver les meilleurs compromis, pour réussir les meilleures compositions dans l’intérêt de l’ensemble des salariés, que ce soit celle de Conseil et Fast Connect avec Solutions pour devenir « Atos Conseil et Solutions » ou encore celle d’AMF avec Atos Bull Technologies pour devenir « Atos Bull Technologies et fonctions supports », nous nous y engageons ! La CFDT portera une volonté d’harmoniser les activités locales pour les différents salariés d’un même site. Pour la CFDT , celles et ceux qui partagent un même bureau doivent avoir la possibilité d’accéder aux mêmes activités. Une réflexion partagée avec l’ensemble des acteurs locaux en amont doit pouvoir faire aboutir cet objectif. Nous nous y attèlerons. Pour réussir à avoir des activités similaires, la CFDT propose de mettre en commun les moyens des Comités d’Établissements pour offrir le même niveau de service à tous.
Nous nous engageons à mener une réflexion pour faire vivre la médiathèque de Bezons et lui donner l’essor qu’elle mérite d’avoir pour être au service des salariés. L’immobilisme ne saurait être une alternative, ce serait dommage !
La photo illustre l’équipe CFDT du CE ABT, dernière préparatoire à Angers et les activités des collègues CFDT qui participent et/ou animent les activités, ateliers du CE aux Clayes, Echirolles …

 
 

 

CFDT 2.0, tablettes, sondages, appli, sites, comment faire vivre la démocratie participative

La CFDT Atos a rénové son Site Web et son Appli Mobile et les met à la disposition des salariés Atos France. En effet, au-delà d’informer sur l’actualité Economique et Sociale du groupe, nous avons pour objectif de faciliter l’accès aux Droits en général et aux nouveaux droits et à la compréhension des accords d’entreprise propres à Atos. Le constat est très positif ! La rubrique “Droits” est celle que vous avez le plus visitée ! Nous sommes toujours au service de nos collègues ! N’hésitez pas à nous solliciter pour créer une rubrique supplémentaire qui vous semble utile.
A l’ère du numérique et de la prolifération des moyens de communication, des réseaux sociaux et du télétravail, la CFDT Atos entend bâtir une légitimité de pratique après la légitimité électorale. Au travers des sondages que nous réalisons par internet ou en utilisant des tablettes, notre application mobile / site internet et notre présence active sur les réseaux sociaux, nous innovons dans notre fonctionnement afin de partager et de faire vivre nos engagements au quotidien par tous et pour tous, y compris pour nos collègues en mission en clientèle et éloignés des sites ATOS !
Nous essayons d’éviter au maximum, ou du moins d’amoindrir, l’utilisation de papier … #EcoResponsable
Retrouver les résultats de notre dernier sondage

 

Notre Entreprise a une histoire, son syndicalisme aussi !

En effet, Atos a une histoire, la sienne « Origin, Legacy… », mais son histoire est faite également des histoires non moindres des différentes entreprises qu’elle a rachetées et intégrées et qu’on doit considérer comme une richesse ! Atos ne prône-elle pas la diversité, et n’en fait-elle pas une marque qu’elle fait valoir dans le cadre de sa « raison d’être » ?
Ces entreprises que vous pouvez voir dans l’organigramme de l’illustration, sont arrivées avec leurs salariés, leur culture d’entreprise, leur culture syndicale. Depuis nous avons été rejoints par les collègues d’ImaKumo, d’AirLynx et bientôt IDnomic. Le tout doit maintenant fonctionner ensemble et en bonne intelligence pour un objectif commun. En effet, « L’intérêt des patrons est dans la présence de syndicats dans leur entreprise ». Même la banque mondiale et le FMI ont montré qu’à chaque fois qu’il y a une présence syndicale assumée dans une entreprise, c’est bon pour elle. Le rôle du syndicaliste est toujours d’être en capacité d’indignation, de porter une critique sociale, d’analyser les causes, puis de faire des propositions de progrès, de transformation bénéfique aux salariés et à la société».
Février 94, N°216 du Bulletin du Comité d’établissement CE BULL, Val de Fontenay, #collector qui titre « Quelle est sa mission pour Bull » en parlant du PDG d’Atos (plus pour longtemps manifestement, puisque Elie Girard le remplace à ce poste à partir du 1er Novembre), Thierry Breton, conseiller d’Alain Madelin et de Jean-Marie Descarpentries, Directeur de la stratégie du groupe Bull à l’époque. Comme vous devez le savoir, Emmanuel Macron a proposé Thierry Breton comme nouveau membre français de la Commission européenne. L’histoire de notre entreprise continue, les PDG arrivent et repartent, les salariés sont toujours là et les syndicats aussi.

 

Egalité professionnelle : Comme d’hab’ on ne lâchera rien 😊

1951, atelier mécanographique, usine d’Angers, cette photographie rappelle que de nombreuses entreprises, dont Atos, n’auraient pas réussi sans l’implication des femmes. Souvent mal payées, elles ont travaillé avec abnégation à des tâches déconsidérées. Il est plus que temps qu’elles aient la même place que les hommes, autant pour les postes que les salaires.
Pour faire une transition vers la mise en œuvre récente de la mesure de rattrapage des inégalités salariales chez Atos, de nombreuses collègues se réjouissent du rattrapage salarial dont elles viennent de faire l’objet. Il faut dire que sur ce point le législateur est intransigeant et la CFDT intransigeante lorsqu’il s’agit de faire appliquer la Loi pour une égalité réelle des rémunérations femme-homme.
Pour autant le compte n’y est pas lorsque l’on élargi notre spectre d’observation à l’ensemble des salariés. L’égalité des salaires est un principe selon lequel aucun salarié ne peut faire l’objet d’une discrimination en matière de rémunération (Art. L3221-4 du Code du Travail). Vous connaissez l’adage « à travail égal, salaire égal » !
Les organisations syndicales demandent à mettre en place depuis des années des critères objectifs de reconnaissance, d’expérience et de responsabilité pour une réelle égalité de traitement des salaires. A cela ATOS préfère imposer son système de classification ‘économique’ GCM décorrélé de votre classification contractuelle (Syntec ou Métallurgie) et de votre intitulé métier. Chacun connait les revers de cette structuration GCM sur laquelle repose pourtant votre éligibilité à une augmentation…
Cette situation permet à ATOS d’appliquer sans partage ses règles du jeu notamment en s’obstinant à refuser de nous communiquer sa grille de rémunération GCM… ce qui empêche chacun d’entre nous de disposer d’une vision objective de sa situation et des leviers qu’il peut actionner pour espérer une revalorisation de son salaire ou une sécurisation de son emploi.

 

 

déménagement de l’agence de Seclin vers Lille

Les salariés Atos rattachés au site de Seclin seront rattachés et travaillerons, à partir du Lundi 2 Décembre 2019, dans le bâtiment EKLA Business situé au 78 Rue de la Chaude Rivière 59800 Lille.
La CFDT a été signataire de l’accord sur les mesures d’accompagnements, a soutenu la mise en place d’espaces de coworking, la CFDT a été moteur dans l’organisation des réunions avec les salariés, nous avons accompagnés les salariés dans l’explication des mesures d’accompagnements et nous sommes venu à votre rencontre quotidiennement afin de répondre et de remonter vos interrogations.

 

Pour vous accompagner prenez contact avec l’un de vos « futurs » représentants de proximité 😊 ou vos élus locaux CFDT.

 

 

Notre travail vous intéresse ?
Vous voulez vous investir et faire changer les choses ?

Travaillons ensemble et rejoignez-nous

La CFDT lutte pour obtenir de nouveaux droits !
La CFDT fait connaître leurs droits aux salariés pour que tous puissent en profiter !

Vous saurez tout sur vos droits chez Atos !

https://www.cfdt-atos.org

https://www.linkedin.com/company/CFDT-atos ou https://twitter.com/CFDTATOS

Ou par mail : cfdt@atos.net

 

mi, Nullam quis id justo amet, pulvinar ut
CFDT Atos

GRATUIT
VOIR