Bien-être au Travail

Articulation  Vie Privée/ Vie Pro et Bien-être au Travail

 

Il existe plusieurs accords en vigueur chez Atos qui comprennent des mesures en faveur du bien-être au travail et de l’équilibre Vie Privée/ Vie Professionnelle :

 

Accord sur l’organisation et la durée du temps de travail du 22 avril 2016

Article 2.3: Temps de repos quotidien (13h) et hebdomadaire (37h) de la quasi-totalité des salariés plus avantageux que ceux prévus par la loi

Article 2.4: contingent annuel des heures supplémentaires limité à130 heures

Titre 3 (introduction) Aménagements différenciés du temps de travail pour tenir compte des contraintes liées à chaque fonction et de la nécessité de répondre au mieux aux besoins des salariés et des clients

Article 3.6.7: Déploiement d’un outil permettant la saisie par chaque salarié de son amplitude horaire (pour les salariés en forfait-jours) ou de son temps de travail effectif (pour les salariés dont le temps de travail est décompté en heures)

Article 3.6.8.2: Suivi régulier de l’organisation du travail du salarié en forfait jours sur l’année, de sa charge de travail et de l’amplitude de ses journées de travail, afin qu’il puisse concilier sa vie professionnelle et sa vie privée.

Article 3.6.8.3: bilan annuel, pour les salariés en forfait jours sur l’année, portant notamment sur l’équilibre entre la vie privée / professionnelle.

Article 3.8.2: possibilité, pour tout salarié (à l’exception des  salariés relevant de la modatité « Réalisation de mission » Syntec, de demander un passage à temps partiel, même aménagé sur certaines périodes de l’année. Cette demande sera appréciée selon les contraintes propres au poste de travail.

Titre 4: attribution de JRTT et de jours de repos destinés à compenser le dépassement de la durée légale hebdomadaire ou annuelle du travail.  Souplesse dans la pose de ces jours.

Article  5.1: mise en place d’un système d’horaires variables permettant aux salariés d’organiser leur temps de travail en fonction de leurs contraintes personnelles en adaptant leur présence sur des plages horaires mobiles.

Article 6.3: mise en place de congés exceptionnels (naissance d’un enfant, mariage/pacs, déménagement, décès…) plus avantageux que le dispositif légal. Et possibilité, pour les salariés ayant un mois d’ancienneté, de bénéficier d’un maintien de leur salaire de base pendant leur congé paternité ;

Article 6.5: congé de solidarité familiale pour tout salarié ayant 6 mois d’ancienneté.

 

Accord sur le télétravail du 8 décembre 2016

Articles 4 et 6.2 : Sur la base du volontariat, possibilité de recourir au télétravail à hauteur de 50% du temps de travail, maximum.

Article 6.4.3: Interdiction pour l’employeur de contacter le télétravailleur en dehors des horaires de travail habituel de service afin de respecter son droit à la vie privée.

Articles 7 et 9: Accompagnement des salariés en télétravail (formation, frais pris en charge…).

Articles 10.2, 10.3, 10.4 et 10.5 : Accès au télétravail pour les femmes enceintes à partir du 3e mois de grossesse, aux travailleurs handicapés et aux salariés revenant d’un arrêt de travail de plus de 21 jours consécutifs, pour leur éviter la fatigue des trajets quotidiens, en cas de circonstances exceptionnelles affectant les conditions de transport des salariés (ex: épidémie).

Accord sur la prévention des risques psychosociaux du 1er juillet 2014

Article 5.1.1.4: organisation des réunions suffisamment à l’avance, à des heures de démarrage ni trop matinales (avant 9h), ni trop tardives (après 18h), et en dehors des heures de repas.

Article 5.1.1.5: suivi par le manager, au cours de différents entretiens, de l’organisation et de la charge de travail des salariés qui sont placés sous ses ordres.

Article 5.1.1.6: l’organisation du travail doit valoriser l’autonomie des salariés pour qu’ils résistent mieux aux risques psychosociaux (limitation de la parcellisation du travail, encouragement de la multi compétences dans les emplois de moindre qualification, amélioration des conditions de travail, ergonomie du poste de travail).

Article 5.1.1.7: Actions de reconnaissance des salariés.

Article 5.1.1.9: Organisation d’événements d’entreprise.

Article 5.1.2.3: Le manager veille au respect de l’équilibre de la vie de chacun (vie professionnelle – vie personnel) et au bien-être au travail. Il s’astreint à ne pas envoyer de courriels ou tout autre message via un autre outil (Lync, Bluekiwi, etc. que la messagerie professionnelle à ses salariés tardivement le soir, le weekend et pendant les vacances de salariés, nécessitant une réponse immédiate.

Article 5.1.2.6: Eviter le risque d’isolement en instaurant notamment des modalités de suivi renforcé pour les salariés affectés chez un client, les salariés en intercontrat, les salariés de retour sur site après une longue période d’absence ou un mission longue de clientèle.

Article 5.1.2.8: Insertion des Relations Humaines dans les objectifs des managers, afin de leur permettre de mieux appréhender la donné sociale (ex: tenue des entretiens annuels/demi-année, nombre de réunions de service tenues, examen de la charge de travail des salariés…).

Article 5.1.2.9: Mise en place de l’outil StressLab (observatoire médical du stress)

 

Accord sur l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes du 16 janvier 2017 (La CFDT a signé cet accord)

Article 4.6: Garantir l’absence d’impact sur l’évolution de carrière des absences pour congé maternité/adoption/parental/proche aidant, notamment par la mise en place d’un entretien systématique avec le HRBP compétent au retour du congé maternité/adoption/parental/proche aidant afin de présenter les évolutions de l’organisation et de déterminer les formations nécessaires à dispenser

Article 5: en fonction des informations communiquées par las salariés, favoriser leur affectation dans le bassin d’emploi de leur domicile dans l’hypothèse où ceux-ci seraient parents d’enfants de moins de trois ans et/ou auraient la charge d’une personne dépendante.

Article 5: Chaque salarié concerné par un départ den congé de 15 semaines ou plus (congés maternité/adoption/parentaux) peut solliciter un entretien avec son manager ou son HRBP avant son départ en congé ou à l’issue de celui-ci, afin d’évoquer les conditions de retour et de mieux anticiper sa réintégration.

Article 5 : Lorsqu’un salarié prend un congé d’au moins 15 semaines (maternité/adoption/parental) et pendant ce congé, l’assistante sociale peut entrer en relation avec lui afin de maintenir un lien social et lui proposer de l’aide.

Article 5.1: Afin d’encourager l’équilibre des responsabilités liées à la parentalité :

  • Encourager les hommes à bénéficier de leur congé paternité ;
  • Rappeler aux salariés l’existence de jours pour enfant(s) malade(s);
  • Accepter les demandes de temps partiel pour les femmes et les hommes, tout refus devant être motivé par écrit par le management.

 

Accord relatif à la constitution du SST de Bezons du 19 mai 2014 (La CFDT a signé cet accord)

Accès des salariés à un service de santé au travail (SST) autonome à Bezons composé de médecins, infirmières, IPRP mais aussi de prestataires (assistante sociale, psychologue, Hot-Line JLO Conseils 24h/24 – 7J/7, kiné)

Accord sur les mesures d’accompagnement des salariés en cas de déménagement d’un site ou de transfert d’équipe EN IDF du 12 mai 2015

Article 7.1: Prise en charge du surcoût des frais mensuels liés à l’achat des titres de transport en commun.

Article 7.2: Prise en charge partiel des frais de transports des salariés contraints d’utiliser leur véhicule personnel pour se rendre sur leur nouveau site de rattachement afin de gagner du temps par rapport à un trajet en transports en commun.

Article 7.3: Utilisation du Duplex de l’A86, de l’A13 et de l’A14

Article 7.4: Mise à disposition d’un parking

Article 7.5: Aide pour l’achat d’un véhicule

Article 7.6: financement des coûts pédagogiques et des droits d’inscription au permis de conduire.

Article 7.7: Indemnisation de l’accroissement significatif du temps de trajet en cas de déménagement de site ou de transfert d’équipe.

Article 8.1: aide à la recherche d’un logement

Article 8.2: accès au 1% du locatif

Article 8.3: aide au déménagement

Article 8.4: accompagnement à la recherche d’un nouvel emploi pour le conjoint.

Article 9.1: autonomie des salariés (possible recours au télétravail et au travail sur d’autres sites)

Article 9.2: aménagement du temps de travail (hors accord télétravail)

Article 9.3: aide aux surcoûts liés à la garde d’une personne dépendante.

Article 9.4: remboursement d’abonnement socioculturel ou sportif

Articles 8.1, 8.2, 8.3 et 8.5: prise en charge du surcoût de transports pour les salariés se rendant auparavant sur l’ancien site et demain sur le nouveau site en transports en commun.

Article 8.4: possibilité de se faire rembourser les frais de parking lorsque le salarié est obligé de prendre sa voiture pour rejoindre les transports en communs lui permettant de se rendre de son domicile vers le nouveau site de travail.

Article 8.6: prise en charge partielle des abonnements de véhicules et vélos en libre-service

Article 8.7: aide pour l’achat d’un vélo

 

Accord sur les mesures d’accompagnement des salariés en cas de déménagement d’un site ou de transfert d’équipe HORS IDF du 12 mai 2015

Article 8.8: possibilité d’utilisation du parking privé du nouveau site

Article 9.1: aide à la recherche d’un logement

Article 9.2: accès au 1% du locatif

Article 9.3: aide au déménagement

Article 10.1: aménagement du temps de travail en cas de déménagement /transfert hors IDF.

Article 10.2: aide aux surcoûts liés à la garde d’une personne dépendante.

Article 10.3: accès à la restauration collective du site.

Article 2: accès à des services proposés par les Comités d’entreprise dans le cadre des activités sociales et culturelles avec un budget porté à 1,03% de la masse salariale.

 

Accord relatif à l’harmonisation des ressources financières des comités d’établissement /d’entreprise du 17 janvier 2017

Article 2: accès à des services proposés par les Comités d’entreprise dans le cadre des activités sociales et culturelles avec un budget porté à 1,03% de la masse salariale.

 

Divers :

Réservation d’une quarantaine de berceaux à la crèche d’Argenteuil

Accès  à une conciergerie et une salle de sport pour les salariés rattachés au site de Bezons.

Possibilité de rencontrer un. assistant.e social.e, un.e psychologue, une IRP, des médecins, des infirmiers.ières et un kinésithérapeute sur rendez-vous.

Possibilité de recourir 24h/24 et 7j/7 à des psychologues (JLO Conseils) pour des besoins professionnels et/ou personnels.

Mise en place d’un pilote, d’un.e coach interne sur le site des Clayes-sous-Bois.

Charte Equilibre des temps de vie signée par les membres du Comité de Direction de la GBU France du 23 juin 2014

 

Curabitur ut amet, quis Praesent venenatis massa
CFDT Atos

GRATUIT
VOIR