Egalité professionnelle

Egalité Professionnelle : Quels sont nos droits ?

 

L’accord égalité professionnelle en vigueur chez Atos signé par la CFDT et la CGT fait progresser plusieurs droits dont l’évolution professionnelle, la suppression des écarts de rémunération entre les femmes et les hommes, la conciliation vie privée / vie professionnelle, le recrutement, la mobilité, et la lutte contre les agissements sexistes au travail.

 

Évolution de la rémunération et suppression des écarts femmes / hommes

La direction s’est engagée à atteindre l’égalité salariale à échéance de l’accord (3 ans) en assurant dorénavant une évolution similaire de rémunération F|H et en supprimant les écarts résultant de pratiques antérieures.

Pour ce faire, désormais le pourcentage de femmes augmentées sera égal au pourcentage d’hommes augmentés par société et par ligne de services, que le pourcentage d’augmentation individuel des femmes est égal à celui des hommes avec obligation de réétudier toutes propositions d’augmentations individuelles émanant d’un manager ne respectant pas ces principes.

Ces rattrapages salariaux seront réalisés via un budget spécifique, en plus du budget alloué aux mesures à caractère collectif et individuel dans le cadre de la politique salariale annuelle. Il est obligatoirement consommé chaque année tant que des écarts de rémunération persistent entre les femmes et les hommes !

Pour que nos collègues de retour de congé maternité/adoption, parental, ou proche aidant, ne soient pas lésés par leur absence, leur rémunération sera suivie et majorée des augmentations générales et de la moyenne des augmentations individuelles perçues pendant la durée du congé par les collègues relevant de la même catégorie (loi).

Et pour leur assurer une meilleure réintégration, ils auront systématiquement à leur retour un entretien avec leur HRBP qui leur présentera les évolutions de l’organisation et ils détermineront ensemble leurs besoins en formation.

Lutter contre les agissements sexistes : une responsabilité collective

Le sexisme est un continuum : chaque stéréotype, chaque remarque, chaque geste qui contribue à inférioriser les femmes et à les délégitimer constitue le terreau des violences dont elles sont trop souvent victimes. Ce sexisme n’a d’ordinaire que son caractère récurrent. Il ne doit en aucun cas être banalisé.

Grace à l’accord une véritable évolution des mentalités sera engagée chez Atos : référent Égalité Pro, formation obligatoire, procédure d’alerte, protection de la victime… Pour lutter contre les agissements sexistes et les prévenir, pour construire un environnement respectant la dignité de toutes et de tous, la responsabilité collective est engagée : partenaires sociaux, direction, RH, ainsi que l’ensemble de nos collègues femmes et hommes.

Recrutement et mobilité

L’objectif à atteindre en termes de mixité est d’au moins 24% de femmes, dans la totalité de l’effectif, tous métiers confondus. Ceci en formant et en sensibilisant les chargés de recrutement, en intéressant les cabinets de recrutement sur le nombre de CV féminins, ou masculins, et en majorant de 10% la prime de cooptation en cas de renforcement de la mixité au sein des équipes et des métiers.

Évolution professionnelle

La direction s’engage à garantir les mêmes possibilités d’évolution de carrière et d’accès aux postes à responsabilités à toutes et à tous, notamment pour nos collègues femmes ou hommes travaillant à temps partiel ou en forfait jours réduit.

Plusieurs indicateurs seront suivis minutieusement par les membres de commission de suivi de l’ accord. Ces indicateurs sont définis dans l’accord pour vérifier la tenue des engagements de la direction, à savoir le pourcentage de femmes/hommes managers et leur niveau Syntec/Métallurgie, le nombre de femmes occupant un poste de manager par société, le nombre et la proportion de femmes identifiées comme « Talents »…

Conciliation vie privée/ vie professionnelle

Les collègues, parents d’enfants de moins de 3 ans et/ou ayant la charge d’une personne dépendante, une affectation privilégiée sur des missions dans le bassin d’emploi de leur domicile.

Plusieurs mesures qui favorisent la conciliation vie privée / vie professionnelle existent dans d’autres accords. Par exemple, via l’accord sur les risques psychosociaux, que des réunions ne commencent pas avant 9 heures et se terminent avant 18 heures, la limitation des courriels et contacts via d’autres outils tardivement le soir, le week-end ou pendant les congés…

Via l’accord sur organisation et la durée du temps de travail, l’augmentation des temps de repos quotidien et hebdomadaire, les systèmes d’horaire variable permettent d’adapter la présence pendant les plages mobiles, les congés exceptionnels pour enfant malade, le dispositif de temps partiel et les conventions de forfait réduit, le don de JRTT/repos, le congé paternité financé à 100 % dès un an d’ancienneté, le congé solidarité familiale…

Via l’accord télétravail les femmes enceintes bénéficient du télétravail à plus de 50 % de leur temps de travail (de même pour les travailleurs handicapés).

 

 

Les membres CFDT de la commission de suivi de l’accord Egalité professionnelle :

Edith Farinaud   : edith.farinaud@atos.net

Alia Iassamen    :  alia.iassamen@atos.net

 

Si tu constates que l’accord n’est pas appliqué, ou si tu as besoin de plus de précisions, n’hésite pas à contacter nos référent-e-s à la commission de suivi.

 

Pour plus d’infos : https://www.cfdt.fr/portail/vos-droits/fiches-juridiques/salaire-et-remuneration/egalite-professionnelle-rec_66575

libero luctus ultricies Aenean massa nunc ut Praesent ut
CFDT Atos

GRATUIT
VOIR