ACTUALITÉS ATOS – Décembre 2021

 

Notre Edito en vidéo : Cliquez sur le lien ou l’image ci-dessous : 

Chaîne youTube CFDT-Atos

L’Édito : Cher Rodolphe, bienvenue parmi nous !

À l’heure où nous écrivons ces lignes, nos premières pensées vont vers les salariés du projet Aral. La direction a toujours l’intention de céder leur activité, avec leurs contrats de travail. Ils ont lutté âprement, face à une direction inflexible. Leur sort n’est pas encore déterminé. La CFDT et les autres syndicats du groupe restent à leurs côtés. 
Le projet Aral n’est pas sorti de nulle part. Il résulte de la gouvernance du groupe Atos, il en est un symptôme central.

Sortie du CAC 40, l’Action Atos poursuit sa chute vertigineuse. Malgré les annonces de changement de gouvernance, malgré les restructurations et autres transformations dans lesquelles tout le monde se perd… notre société continue son déclin.

Force est de constater que rien n’arrive à rassurer (ni les marchés ni les salariés), dans un climat de Media Bashing. Les salariés sont en manque de repères, les actionnaires vendent, et se débarrassent d’une action jugée non prometteuse, maintenue longtemps artificiellement à coup de communication et d’annonces « poudre aux yeux » et qui a fini par s’essouffler. Cette tendance est observée également sur l’action Worldline pourtant considérée, il y a encore peu de temps, comme une des meilleures capitalisations du CAC 40. Même la pépite BDS et les rumeurs de séparation et de valorisation boursière n’y font rien. Le mal est profond et structurel, installé et déroulé pendant l’ère Breton qui, en partant vers sa nouvelle destinée, a laissé Atos « à découvert ».

La crise pandémique de la Covid 19 a révélé au grand jour le manque de stratégie, et accéléré le retard d’Atos par rapport à ses concurrents. Néanmoins, contre toute attente, subsistent deux composantes interdépendantes, celles qui demeurent toujours dans le navire Atos, qui y croient encore manifestement. Ces valeurs sûres ce sont les clients, qui ont choisi de continuer à faire confiance au fleuron Français des nouvelles technologies, et l’ensemble des salariés Atos, qui n’ont pas quitté l’entreprise. Grâce à eux le service est délivré à ces clients, dans des conditions souvent très difficiles. Des salariés coriaces qui tiennent bon malgré tout !

Ces salariés loyaux, ces clients fidèles, doivent absolument être vos deux grandes priorités, Rodolphe, puisque vous êtes l’heureux élu qui a pour mission de sauver Atos du déclin. Au point où nous en sommes, gageons que la fibre artistique d’un Officier dans l’Ordre des Arts et des Lettres puisse faire des miracles et inverser la tendance.

Pour ainsi dire, Rodolphe, votre feuille de route sera courte et simple. Pour la CFDT les 2 questions principales sont : Combien de temps ces clients et ces salariés vont-ils tenir encore ? Que faire pour les garder, les réenchanter et les développer ?

Atos semble avoir commencé à comprendre, tant bien que mal, l’importance du concept de « Client Centricity », sans pour autant le maîtriser puisqu’il demeure dans le déni du rôle majeur que joue l’ensemble des salariés dans le dispositif ! Nul n’est censé ignorer que l’on ne peut satisfaire le client avec juste de belles paroles et des promesses non tenues. Il faut des actions concrètes, quotidiennes, un delivery solide, des salariés épanouis et reconnus qui ont la capacité de l’assurer.

Pour tout vous dire, les salariés d’Atos sont depuis longtemps malmenés, non reconnus, non formés, pressurisés, abîmés, et au bout du bout externalisés comme des lépreux.

Atos se veut champion en devenir de la décarbonation, mais ne se donne pas la peine de sauvegarder, de faire évoluer, de « recycler son principal carburant » : ses salariés.

Bien au contraire, Atos se réveille maintenant en sursaut et décide de les rendre coupables de ses échecs et de les mettre au rebut. Ceux qui continuent à diriger Atos par de l’Excel avec une vision à 3 mois, ce sont ceux-là qu’il faut peut-être reskiller, voire externaliser, non ?

Le dialogue social est au point mort, Atos est en manque de repères.

Rodolphe, nous allons devoir écrire ensemble l’histoire Atos. Une histoire à rebondissement digne de figurer au palmarès du festival Série Mania ou sur Netflix… ou Canal !

Si vous choisissez de travailler avec les salariés, nous ne ménagerons aucun effort pour vous accompagner et nous prendrons nos responsabilités, comme nous l’avons fait durant cette crise Covid, pour réussir tous ensemble à redresser la barre. Mais si vous décidez d’essayer d’avancer au détriment des salariés, vous nous trouverez face à vous, déterminés à ne rien céder !

La CFDT forme le vœu que l’année 2022 soit l’occasion d’un ressaisissement du groupe envers ses salariés et, dans l’intervalle, vous souhaite de bonnes fêtes de fin d’année !

Rejoignez-nous pour apporter votre touche à notre œuvre commune en devenir !

Dernière minute : la CFDT a demandé l’ouverture de négociations dans le cadre du projet MATISSE

La CFDT demande la revalorisation des frais professionnels

Lors de la séance plénière du CSE central du 21 octobre, la CFDT a fait la déclaration suivante :

« La flambée des prix à la pompe a un impact conséquent sur le pouvoir d’achat de tous salariés de notre société. L’absence de revalorisation des frais professionnels et la faible politique salariale mise en place par Atos depuis plusieurs années ne permet pas, pour nombre d’entre nous, de faire face à cette hausse.

Pour la CFDT il est important que la direction prenne la mesure de cette situation qui s’aggrave depuis plusieurs années. La crise Covid, et plus particulièrement ce contexte de sortie de crise, met en lumière les écarts qui sont en train de se creuser entre les salariés de notre société.

En effet, deux types de catégories subissent de plein fouet cette hausse :

  • Les salariés qui n’ont pas d’autre choix que celui d’utiliser leur véhicule personnel pour se rendre sur leur lieu de travail.
  • Les salariés qui ne sont pas autorisés ou en capacité à faire du télétravail.

Les salariés envoyés en mission, obligé d’utiliser leur véhicule personnel pour aller tous les jours chez un client qui refuse le télétravail, subissent eux une double peine.

Pour la CFDT c’est cette population qui doit être accompagnée en priorité, d’autant plus que ce sont souvent des bas salaires.

La CFDT Atos demande à la direction la mise en place rapide de mesures exceptionnelles pour accompagner tous les salariés mis en difficulté par cette hausse des prix.

La CFDT demande également une revalorisation des frais de déplacements en vigueur qui sont en total décalage avec le coût de la vie actuelle. »

 

Transformation des services RH

Les HRBP (RH Business Partner) et HRS (RH Support) sont présents sur chacun de nos sites pour accompagner les salariés sur des sujets du quotidien.

Depuis peu, c’est en Bulgarie que de nombreuses tâches sont réalisées. Réduire les coûts, centraliser et harmoniser la gestion des ressources humaines, tout en s’adaptant à la nouvelle organisation Spring, sont les principales motivations avancées par la direction pour mutualiser ou externaliser toute une partie des tâches qui étaient jusqu’à présent effectuées en local.

Les HRS (environ 20 salariés) sont maintenant rassemblées au sein d’un pôle national mutualisé et suivent des processus documentaires bien précis, en s’appuyant sur un centre de service partage localisé en Bulgarie qui prend en charge une partie de plus en plus importante de nos demandes.

Les HRBP (environ 40 salariés) sont pour leurs parts organisés au sein de 5 grandes régions (Nord-Ouest, Sud-Est, Sud-Ouest, IDF, Rhône Alpes), certains d’entre eux seront assignés au Business et Opérations. Tous auront vocation à ne plus être en contacts directs avec les salariés. 

Ce projet marque également la fin des contrats d’alternance au sein des fonctions RH, les effectifs en France ont vocation à être progressivement compensés par des recrutements en Bulgarie.

La CFDT s’est positionnée tout au long de la consultation et de la mise en œuvre de ce projet pour préserver les emplois des ressources humaines en France, en insistant sur le « H » de HRBP et HRS.

Nous serons particulièrement vigilant sur l’usage qui sera fait de l’outil pour suivre et évaluer les RH Support. Pour la CFDT il est important de garder le lien social sur chacun des sites. Nous ne pourrons pas accepter que les salariés subissent, une fois de plus, les conséquences d’une réorganisation en se retrouvant démuni face à un système de ticketing complètement déshumanisé.

 

Pas d’accord « Congés Proche Aidant » chez Atos

La CFDT a demandé et obtenu l’ouverture de la négociation sur les « congés proche aidant ». Nous avons commencé cette négociation avec des demandes raisonnables et réalistes pour l’employeur :

  • Maintien des cotisations sociales (retraite, couverture santé, prévoyance) : Refusé
  • Temps partiel minimal, pour concilier la charge d’un proche aidant et le maintien de la protection sociale : Refusé
  • Paiement par Atos d’un complément de revenu sur l’aide d’environ 50 € par jour de la CAF pour garantir au salarié proche aidant un revenu de 100 € par jour : Refusé

La direction est restée finalement sur des positions très fermes (ses porte-paroles n’avaient quasiment pas de marge de manœuvre) et avec quelques « petites » mesures dépassant le cadre légal, mais aussi avec des reculs par rapport à la Loi, par exemple une limitation du don de jours entre collègues.

Dans ces conditions, et après conseil de salariés ayant été confronté à cette situation, la CFDT a décidé de ne pas signer ce projet d’accord. La CFDT va veiller à ce que la direction soit un « facilitateur » dans la mise en œuvre du Congés Proche Aidant.

Complément d’informations sur les dispositions légales : site du Service Public
Allocation journalière du proche aidant : site de la CAF

 

Extension de l’accord Handicap

La CFDT est signataire de l’avenant n°1 de l’accord sur l’emploi et l’insertion des travailleurs handicapés au sein du Groupe Atos France.
Cet avenant permet à nos nouveaux collègues des sociétés ALIA UTILITIES, ECOACT, EDIFIXIO, DIGITAL SECURITY, PROCESSIA et ATOS INVESTISSEMENT19, de bénéficier de notre accord et du guide des compensations du Handicap.

En cas de questions sur l’application de cet accord et sur le guide des compensations, nous vous conseillons de contacter vos élus CFDT.
Lire l’accord groupe portant sur l’emploi et l’insertion des travailleurs handicapés
Lire le guide des compensations du Handicap

 

Risques Psychos Sociaux, des projets sous surveillance

TOULOUSE – Expertise projet ITR de la DSNA-DTI

Les Représentants de Proximité du site de Toulouse ont alerté la direction locale d’une situation grave de risques psychosociaux sur l’ensemble de l’équipe ITR travaillant à Toulouse sur le site client de la DSNA-DTI et sur le site d’Atos Toulouse.

En effet, les conditions de travail de cette équipe de près de 50 salariés se dégradent malgré la demande du CHSCT de l’époque du site de Toulouse à la direction de prendre en charge ces problèmes en fin 2019. En outre, certains salariés sont menacés par leur client.

Encore une fois, la direction n’a pas protégé la santé physique et psychique de ses salariés, ce qui a entraîné le départ des sachants, accroissant le risque d’échec de ce projet. La conséquence est la mise en difficulté des salariés restants d’une part, et les impacts sur leur santé d’autre part. Bref, la situation s’est aggravée entre fin 2019 et ce jour.

Face à une situation grave et des conditions de travail très difficiles, les Représentants de Proximité du site de Toulouse ont saisi le CSE Atos Conseil et Solutions qui a voté une expertise RPS (Risques Psychosociaux) en date du 18/11/2021, ce qui permettra la mise en place des actions nécessaires pour améliorer la situation des salariés en mission sur ce projet.
Un groupe de travail composé de Représentants de Proximité du site de Toulouse et des élus de la CSSCT (Commission Sécurité Santé et Conditions de travail) du CSE Atos Conseil et Solutions est formé afin de suivre cette expertise. La CFDT vous tiendra informés de la suite de cette affaire. 

Rennes et Bezons – Expertise projet PROPAR NG du contrat MISTRAL (Client SNCF)

Les Représentants de Proximité du site de Rennes/Caen avaient évoqué avec la direction locale des difficultés rencontrées par les salariés au sein de ce projet, ayant des impacts RPS depuis fin 2019.

Une enquête interne RPS-DU a été réalisée par ces Représentants de Proximité sur ce périmètre début 2021. Cette enquête a révélé différents problèmes et dysfonctionnements, notamment les relations difficiles entre les équipes de Bezons et de Rennes, stress chronique, frustration, démotivation, tensions, fatigue et usure psychologique. Autant dire qu’il s’agit de signes de risques psychosociaux.

Comme le projet est piloté exclusivement depuis Bezons, la direction locale s’est déclarée incompétente à traiter le sujet seule, omettant ses obligations légales de protection de la santé physique et psychique de ses salariés au titre de l’article L 4221-1 du code du travail.

Vu l’aggravation de la santé et des conditions de travail de cette équipe, les Représentants de Proximité de Rennes/Caen sont contraints de saisir le CSE Atos Conseil et Solutions qui a voté une expertise RPS sur le périmètre Rennes et Bezons lors du CSE du 18/11/2021.
La CFDT ne manquera pas de vous tenir informés de la suite de cette expertise pilotée par la CSSCT (Commission Sécurité Santé et Conditions de travail) du CSE Atos Conseil et Solutions aux côtés des Représentants de Proximité.

Aix en Provence – Expertise projet AGIRC/ARRCO

La mission d’expertise du Cabinet indépendant CATEIS mandaté par les représentants du personnel au CSEC présentera les résultats de son diagnostic concernant les risques psychosociaux.

Les représentants du personnel feront un retour aux salariés après le 24/11/21, date de la restitution auprès du CSEC qui a voté cette expertise.

Il s’agit d’établir le niveau d’exposition des salariés et définir des actions à mettre en place afin de résorber les risques. Cette mission souhaitée par les représentants du personnel fait suite à de nombreuses remontées des salariés en matière de santé, sécurité et conditions de travail. Les représentants du personnel agissent dans le cadre de leurs prérogatives en matière de veille sur la sécurité, la santé et les conditions de travail des salariés.

 

Pose de la 5ème semaine de congés dans le CET

La note unilatérale émise par la direction le 24 février 2021 précise que les jours de congés correspondant à la 5ème semaine devront être pris avant la fin de l’année. Sachez que, si vous ne les avez pas encore posés, votre manager ne peut plus le faire à votre place (il doit respecter un délai de prévenance d’au moins 2 mois). Vous avez alors la possibilité de les reporter dans votre CET. En effet, lors du CSE Central du 26 janvier 2021, la direction a précisé qu’en dernier recours, elle sera tenue d’accepter le report en CET (Source : PV du CSE central du 26 janvier 2021) :Les salariés qui ont encore des jours de 5ème semaine peuvent donc, s’ils le souhaitent, les poser dans leur CET. 
De plus, dans une affaire jugée aux prud’hommes, une entreprise a été condamnée parce qu’elle a tenté d’interdire à ses salariés d’alimenter leur compte épargne temps : le fait pour l’employeur d’interdire aux salariés d’alimenter le CET et de les contraindre à prendre les jours, constitue un trouble manifestement illicite (Cass. Soc., 8 juin 2011, n° 10-11.979P).

 

Nouvelle négociation accord Mobilité Durable

Le 15 octobre dernier, la CFDT a demandé le démarrage rapide d’une nouvelle négociation pour les mobilités durables, prenant en compte les résultats de l’enquête sur les mobilités réalisées conjointement par les organisations syndicales, la direction et des spécialistes de chez EcoAct. L’objectif de la CFDT est d’aboutir à un accord ambitieux, pluriannuel et correspondant aux attentes des salariés. Nous venons d’avoir un retour à notre demande : la direction propose une première réunion de présentation des résultats de l’enquête, puis à partir de janvier 2022, un nouveau cycle de négociation dédié à la mobilité durable.

 

Brèves

Comment récupérer les samedis fériés
La direction a enfin donné la règle qu’elle utilise pour valider, ou non, la récupération des samedis fériés. La CFDT ne partage pas cette position restrictive non justifiée. Toutefois, afin de vous informer au mieux, nous avons décidé de retranscrite ces 2 différentes visions (Direction et CFDT) sur notre site internet.
Plus de précisions sur notre site Internet : les congés

 

Gel du projet ARAL
Pour donner suite aux actions des 212 salariés concernés par ce projet d’externalisation, la direction a annoncé un gel du projet ARAL jusqu’à mi-mars 2022. Elle va profiter de cette période pour rechercher un nouveau repreneur de l’activité de pilotage DCH Bridge. Ce « répit » de quelques semaines doit être exploité pour inciter la direction à mettre en place un programme de reskilling plus ambitieux et de prendre sincèrement en compte les aspirations des salariés désirant quitter l’entreprise. Toutefois, des rumeurs inquiétantes commencent à circuler sur d’autres projets de réorganisation et/ou de restructuration avec beaucoup plus de salariés concernés. Nous vous tiendrons informé lorsque nous en saurons plus !

 

Projet MATISSE
La CFDT a demandé l’ouverture de négociations relatives aux différents accords collectifs remis en cause par l’opération, ainsi que les compensations des conséquences négatives de la fusion sur les rémunérations, avantages ou conditions de travail des salariés : Lire le mail détaillé de la demande CFDT

 

2020 France, La crise a encore aggravé les inégalités salariales Femmes-Hommes
L’APEC vient de publier deux études portant sur les salaires et sur le vécu de la crise sanitaire qui éclairent encore davantage la persistance d’inégalités fortes et des attentes de transformation partagées par les femmes et les hommes. Lire l’article

 

COVID-19 : LES ARRÊTS DE TRAVAIL DÉROGATOIRES SONT À NOUVEAU PROLONGÉS !
Un décret du 29 octobre 2021 prolonge la mise en œuvre des arrêts de travail liés à la Covid-19. Les bénéficiaires de cette mesure pourront ainsi avoir droit au régime dérogatoire de versement des indemnités de la sécurité sociale et des indemnités complémentaires de l’employeur jusqu’au 31 décembre 2021 inclus (sous réserve d’une éventuelle nouvelle prolongation). Décret n° 2021-1412 du 29 octobre 2021. Lire l’article

 

Complémentaire santé…
En amont de la bascule vers le nouveau prestataire de santé Henner, pour vous prévenir des problèmes de devis, remboursements…, n’hésitez pas à télécharger vos relevés disponibles depuis votre espace assuré de Vivinter.

 

La newsletter hebdomadaire de la CFDT

Recevez chaque jeudi matin l’essentiel de l’actualité de la CFDT par mail !

Au programme de cette newsletter : Informations nationales, actualités juridiques, dossiers et temps forts, campagnes en cours, interventions médiatiques… Mais aussi les nouvelles émissions de notre Web TV : La minute de vos droits, Tous éco, Expression directe… Abonnez-vous en 1 clic !

 

Les militants CFDT (par plaque/site) : n’hésitez pas à nous contacter  

Aix en Provence : Olivier BALFOURIER, Rémy RAYMONDO, Karine DUMOULIN, Vincent GENTIL, Jean-Luc GIMENEZ, Maria-Gabriela LOVATO, Bernard BROUILLET, Isabelle FINETTE, Philippe STOLPE, Carole MILLET, François ZANABONI, Laurent VARINI

Angers : Dominique ROUGER, Nicolas BARAUD

Bezons : David CASTELLI, Salomon MAMAN, Norbert RAFFOLT, Isabelle BELZANNE, Armen GH-ARAKELIAN, Sihem KOLSI, Safia ZEMMAL, Hakim ENNADRE, Djemel DRICI, Leila LFAREH, Eric BAAN, Nassim BAKIRI, Thierry GOTTI, Youssef OUNZI, Yazid YOUS, Akila BOUNEKTA, Rachid EL MORNAKI, Malik MEKERRI, Abderrahmane HALLA, Fabricia JAGER, Christophe LAGUERRE, Jules-Mensah FAGBEGNON, Philippe CUVELIER, Samia MEHREZ, Joseph MASSOCK, Houssem GHERISSI, Marie-Christine DUFFEZ, Jérôme BERTIN, Frédéric BLUM, Dominique PIERRE, Sabrina KAOUAHLI, Malika CHABANI, Hervé BROSSET, Estelle COUPARD, Véronique MOROSINI, Djamila LABOUDI, Sandrine MEZZANOTTI, Sylvie ANTOMARCHI

Bordeaux : Faïza TALEM, Frisco FERNANDEZ, Peggy MARSAN, Claire PHALIPPOU

Bruyères : Ahcène HETTAL, Vincent DUPUIS

Caen / Rennes : Luc MATHIEU, Denis MATHELIER

Cergy : Arnaud BLANC

Clermont : Marc DUGUET, Olivier DUTHEIL, Grégory NAILLAT, Guy COHALION

Grenoble / Echirolles : Denis GUTFREUND, Martine MAURIN, Françoise MILLE-REY, Benoît BOIREL, Thierry ROBIN, Laure Robin, Stéphane JOUNIAUX, Guy-Bernard CLERC, Fabrice GERFAUD VALENTIN, Sébastian PAZ, Patricia GABORIEAU, Zivan MICIC, Thierry LUBINEAU  Serge ZANGHERI, Claire SOURNIAFEDER, Didier DEPLANCKE

La Réunion : Laurent PHILOGENE, Nicolas LEBON

Les Clayes / Boulogne Billancourt : Nermine SHALABY, Christophe GUILBAUD, Adel KLAI, Foad EL-HANNOUFI, Alain CHEBBAH, Lionel WURFFEL, Sylvie GILLET, Willy RAJERISON

Lille : Houssine BRAHIM, Rachid DERDAKI, Jean-Philippe BOURRIEZ, Grégory DECAN, Valérie RODRIGUES, Max DESWARTE, Françoise DELPLACE, Olivier RICHET , Jean-Marie FLAMME, Catherine GILMANT

Lyon / Villeurbanne : Frédéric DESMOULIN, François BORJA, Eric LEMIERE, Stéphane GAUTHERON, Lionel JACOB, Chrystelle ROUSSET, Amir BOUTOUCHENT, Stéphane FUSILS, Edin HAZNADAR, Fadela MOUHOUB, Lucas ROUSSET, Bruno PALLATIN, Anne MEZENGE, François MOURET, Hassiba KIRATI, Philippe GEORGET, Warda MSALLAK, , Morad AIT-MESSAOUD, Julien DELISLE, Jérôme LORIOT

Montpellier : Alexis DEBOURDIEU, Sabine JEST, Schehrazed LAGRINI-LEBERT

Nantes / Niort : Vincent PRIN, Francine FREISS, François NECTOUX

Orléans/Tour : Lucien CALOC, Sylvain BRISSARD, Anne-Ségolène BOULANGER, Thierry HACHET, Thierry MADEC, Dominique MARTIN, Mohamed SAMIR, Frédéric RICHER, Frédéric DARDE

Six-Fours : Guylaine PIERSON

Sophia Antipolis : Dominique DERAI, Hélène LAMOUREUX, Carlos ARAUZ-FLORES, Stéphane DUFLOT

Strasbourg / Mulhouse : Tristan LABBE, Jean-Marc NAHLOVSKY, Olivier KREISS, Mathias TERREAUX, Benoît NAEGEL

Toulouse : Claire PHALIPOU, Alia IASSAMEN, Philippe SERAUD, Yves DUCLER, Caroline ESPERANCA, Patricia SEGONDS, Pierre JEAN, Denys LOMBARD

Trélazé : Thierry POUPLIN, Laetitia VINSONNEAU, Sébastien LAVIS, Hélène DELESTRE, Denis JAGUENEAU, Yves MORIN, Alain MONTRIEUX

Notre travail vous intéresse ?
Vous voulez vous investir et faire changer les choses ?

Travaillons ensemble et rejoignez-nous !

La CFDT lutte pour obtenir de nouveaux droits !
La CFDT informe les salariés sur leurs droits !

https://www.cfdt-atos.org

Linkedincfdt@atos.netTwitter

Atos CFDT

GRATUIT
VOIR